L'arrière-pays secret d'Algoma

MÉRITEZ VOTRE DESCENTE AU NORD DE SAULT STE. MARIE

Parcourant depuis des années les étendues sauvages d'Algoma avec mon ami Enn Poldmaa,j'aurais dû apprendre à ne pas douter de son sens de l'orientation. Pourtant, alors que nousgravissons une pente à skis dans l'arrière-pays du lac Supérieur au milieu d'une bourrasque deneige intense, je suis convaincu que nous faisons fausse route. Je lui mets une carte et uneboussole sous le nez. « Tu vois, on est ici », dis-je d'un ton suppliant, pointant mon bâton de skivers la forêt de feuillus. « C'est par là que l'on doit aller. »

Enn regarde à peine la carte. « Pas du tout, mon ami », répond le copropriétaire du Bellevue Valley Lodge, gîte spécialisé dans le ski et la raquette dans l'arrière-pays, à une demi-heure devoiture au nord de Sault Ste. Marie.

Enn et son partenaire, Robin Macintyre, proposent des leçons, des visites guidées et deslocations; ils entretiennent des pistes sur une parcelle de terre de 500 acres à proximité du gîte,avec un terrain de niveau débutant à avancé. Ils organisent également un festival local annuelde ski et de raquette qui fête son 20e anniversaire en 2017. Jadis réservé à une petite élited'experts, Algoma est en train de devenir une destination de plus en plus recherchée pour larandonnée à skis et la raquette. Les amateurs de ski de descente apprécient également le Bellevue Valley Lodge comme une solution de rechange modeste aux pistes damées du Searchmont Resort. Sans télésiège, le ski de fond est un entraînement fantastique.

Aujourd'hui, Enn inspecte le terrain. Tel un chien à l'affût, il repère au loin une pente raide, sansarbres, lors d'une éclaircie dans la tempête. Nous contournons de majestueux paysages debosses naturelles et de poudreuse faisant au moins un mètre (39 pouces) de profondeur. Entre-temps, j'imagine le cerveau d'Enn en train d'enregistrer les pistes potentielles à la façon d'unordinateur tout en se déplaçant grâce à sa boussole interne vers le joyau de la couronne. Enfin,la forêt se parsème et nous arrivons à destination. Les averses de neige diminuent en intensité,révélant un manteau à pic de neige immaculée. Plus haut, une gorge traverse un éperon degranit.

Après une longue ascension, la montée devient incroyablement raide. Nous grimponslentement, avançant de quelques mètres seulement. Je médite sur le mantra du skieur dansl'arrière-pays, « Méritez votre descente ».  Il serait facile, voire logique, de commencer ladescente ici, sans se soucier des quelque 20 mètres qui restent à franchir. Mais le fantastiquedéfi à relever nous attire plus haut.

Finalement, nous nous attardons au sommet, contemplant le soleil qui perce à travers lesnuages de neige et illumine l'étendue glacée du lac Supérieur. Lorsqu'une rafale de ventaccompagne la prochaine bourrasque, nous amorçons la meilleure descente de l'hiver.

Depuis les belvédères, des vues spectaculaires des Algoma Highlands et du lac Supérieurs'offrent aux skieurs et aux raquetteurs dans l'arrière-pays.
Le SnowfleaTelefest annuel organisé par le Bellevue Valley Lodge, festival de ski (télémark) etde raquette dans l'arrière-pays, attire plus de 50 passionnés des sports d'hiver. Au programme : leçons, visites guidées, repas, sauna de type scandinave, musique et hébergement sur place.
Depuis le sommet de la montagne Batchawana, l'un des points culminants en Ontario, unechaîne de montagnes ancienne s'étend dans toutes les directions.
Méritez votre descente : Une expérience exaltante de ski dans l'arrière-pays vous récompenseaprès une dure montée dans la poudreuse profonde.
Enn Poldmaa est copropriétaire du Bellevue Valley Lodge, à Goulais River, juste au nord deSault Ste. Marie.
À propos de Conor Mihell

Conor Mihell is an award-winning environmental and adventure travel writer based in Sault Ste. Marie. Read his work in the Globe and Mail, Explore, Cottage Life, Canoe & Kayak, ON Nature, and other magazines and newspapers. He's been a sea kayak guide on Lake Superior for close to 20 years, and has paddled from Sault Ste. Marie to Thunder Bay. 

Tous les articles

Tarte au sucre, tartelette au beurre

Quelle est la différence ?

Le beau grand concours de rédaction

du beau grand Nord de l'Ontario

L'érablière Ferme côte d'érables

Rendez-vous des sucres à Hanmer!

Festivals francos en Ontario : un calendrier

On a déjà des dates pour 2024!

10 choses formidables à voir et à faire à Sudbury

Des entreprises touristiques francophones partout en Ontario

S. Firmin Monestime, premier maire noir élu au Canada, à Mattawa

Il était chic et bon vivant; Noir et francophone.

L'Halloween à Sudbury

Vivez les frayeurs de l’Halloween à Sudbury!

Le langage coloré des Franco-Ontariens

Expressions franco-ontariennes à connaître

Une région culturellement bouillonnante!

Les manifestations culturelles en français dans le Nord-Est

Cinq raisons de tomber en amour

avec l'Ontario français!

Des fromages savoureux et remarqués!

La Fromagerie Kapuskoise fait de l'effet...

Prêts à vous accueillir!

Les hôtels du Nord et la COVID-19

Parcours touristique sur les traces de Jocelyne Saucier

Canotage dans la région de chalets de l’Ontario

Pagayez dans le Moyen-Nord de l’Ontario paré des couleurs de l’automne

La petite séduction dans le Nord ontarien

Pourvoirie Saenchiur Flechey

pour l'accueil et la pêche

Le 25 septembre, on fête en français

et en grand!

Foire automnale à la ferme Anderson

La convergence des chœurs à Sudbury – 37e Festival des Chorales franco-ontariennes