Cet article est archivé
Veuillez noter que cette page n’est peut-être plus à jour. Pour lire des articles plus récents sur le Nord de l’Ontario, visitez-nous ici.

Canotage dans la région de chalets de l’Ontario

Pagayez dans le Moyen-Nord de l’Ontario paré des couleurs de l’automne

Je n’étais pas serein au moment de charger mon canot dans mon véhicule et de me mettre en route vers le sud pour une excursion dans la région de chalets de l’Ontario. Après tout, j’habite dans le Nord de l’Ontario où je suis entouré de milliers de lacs inhabités, de rivières tumultueuses et de forêts inviolées. Toutefois, mon ami Brad vivant à Toronto, il nous a paru logique de prévoir une sortie à mi-chemin. Je me préparais donc à affronter la foule, au milieu des bateaux à moteur et des maisons de vacances.

Nous avions opté pour un circuit de 80 kilomètres sur la rivière Magnetawan, à la sortie de la route 69, au nord de Parry Sound. Cette partie de la baie Georgienne était l’un des endroits préférés de l’emblématique canoteur et cinéaste Bill Mason, qui a immortalisé ses canyons en granit rose et ses emplacements de camping pittoresques dans le célèbre film Song of the Paddle. Je me disais donc qu’il y aurait forcément des aspects positifs.

Les collines couvertes de feuillus de la région de chalets de l’Ontario sont illuminées par les teintes rouge et orangé des érables et des chênes. Les cèdres à feuillage persistant, en bordure du lac, viennent compléter ce paysage haut en couleur.

Le circuit « en boucle » que nous avions prévu a l’avantage de nous éviter le déplacement des véhicules entre les points de départ et d’arrivée et les trop nombreux demi-tours sur les voies d’eau. Nous entamons notre périple au lac Harris et, à mon grand soulagement, les chalets se font de plus en plus rares à mesure que nous pagayons vers la berge nord. À partir de là, nous empruntons le bras sud de la rivière Magnetawan, qui déroule un paysage typique du Bouclier canadien avec ses éperons rocheux coiffés de pins et ses cèdres en contrebas. Brad reste l’œil vissé à son appareil photo pendant que nous dressons notre campement sous la lumière dorée du soleil couchant.

Relevez le défi en passant par les sentiers : le portage est le meilleur moyen d’atteindre les étendues sauvages paisibles du Nord de l’Ontario.

Les jours suivants, nous alternons canotage et portage en traversant plusieurs petits lacs à l’écart de la civilisation et, le soir venu, nous campons sur les roches polies en écoutant le hurlement des coyotes. Nous n’en revenons pas de croiser si peu de personnes. Nous pagayons facilement sur les eaux vives de la rivière Magnetewan et nous traversons le lac Trout émaillé d’îles qui flamboient dans le rouge orangé des érables et des chênes.

Le dernier soir, Brad et moi nous asseyons près du feu de camp et je me rends finalement à l’évidence qu’il existe une multitude d’oasis à l’état sauvage dans le Moyen-Nord de l’Ontario et que cela vaut vraiment le coup d’y faire une excursion en canot, surtout en période automnale. Cette nuit-là, après notre glorieuse fin de semaine sur la rivière Magnetawan, nous nous promettons de faire tous les automnes un retour aux sources en canot dans la région de chalets.

Coups de pagaie dans la lumière du soir sur le lac Trout, dans le parc provincial Magnetawan River en Ontario.

Deux autres circuits de canotage dans la région de chalets de l’Ontario

Muskoka

Près de Gravenhurst, une boucle de deux jours sur le bras haut de la rivière Gibson, dans la réserve de conservation Severn River, permet d’explorer certains des derniers lacs vierges de Muskoka. Vous pouvez louer votre matériel chez Muskoka Paddleshack.

Baie Georgienne

L’île Franklin fourmille de plaisanciers durant les mois d’été, mais dès septembre, c’est un paradis pour les kayakistes de mer, à proximité du parc provincial Killbear. Le prestataire local White Squall est à votre disposition pour la location de matériel.

À propos de Conor Mihell

Conor Mihell is an award-winning environmental and adventure travel writer based in Sault Ste. Marie. Read his work in the Globe and Mail, Explore, Cottage Life, Canoe & Kayak, ON Nature, and other magazines and newspapers. He's been a sea kayak guide on Lake Superior for close to 20 years, and has paddled from Sault Ste. Marie to Thunder Bay. 

Tous les articles

Tarte au sucre, tartelette au beurre

Quelle est la différence ?

Festivals francos en Ontario : un calendrier

On a des dates pour 2024!

Vantons nos plages Pavillon Bleu

La maison des quintuplées Dionne

Symbole d’une enfance hors norme

Ontario français : la confusion linguistique

Se démêler dans le français nord-ontarien

Le plus beau circuit touristique de l'Ontario (I)

Ce que Champlain en a dit

Une région culturellement bouillonnante!

Les manifestations culturelles en français dans le Nord-Est

Cinq raisons de tomber en amour

avec l'Ontario français!

Des fromages savoureux et remarqués!

La Fromagerie Kapuskoise fait de l'effet...

Prêts à vous accueillir!

Les hôtels du Nord et la COVID-19

Parcours touristique sur les traces de Jocelyne Saucier

Capitaine Canada

Mike Ranta, détenteur de records en canot, recommande quatre lieux incontournables en bordure des Grands Lacs, dans la région d’Algoma

Des tournées touristiques pour le Nord de l’Ontario

Une appli, 9 villes en vedette

Science Nord ouvre ce printemps et promet de belles aventures!

Cette attraction renommée a de tout, même un paresseux didactyle vivant, des robots et des films géants!

Des entreprises touristiques francophones partout en Ontario

Qu’est-ce qui sent si bon au centre-ville de Sudbury?

Culture à l'avant-scène : Kevin Closs

Garder les traditions vivantes grâce au Festival de l’ail « original » du Canada

On y va! Sudbury célèbre la fête de la St-Jean

Avis aux amateurs de sensations

Savourez une randonnée automnale en moto à Algoma, en Ontario