Une escapade à Parry Sound

Sur la baie Goergienne, à mi-chemin entre Sudbury et Toronto : Parry Sound la belle!

Parry Sound, à 2 heures et demie de route de Toronto et à 2 heures de Sudbury, était juste à la bonne distance pour une pause petit-déjeuner, histoire de se délier les jambes en route pour conduire ma nouvelle collégienne à Sault Sainte-Marie… Nous avons été si charmées que j’y suis revenue sur le chemin du retour.

Charme vieillot

Sur James Street, nous avons trouvé l’honnête Country Gourmet Café. Nous y avons pris de bons «sandwichs-déjeuner» et acheté des brownies et des carrés aux dattes, le tout dans l’esprit «faits maison». Le comptoir du café offrait un bel assortiment pour emporter, qui ferait bonne figure dans un pique-nique au bord de l’eau. Lors de notre visite, les clients (assis avec distance physique de rigueur) étaient des golfeurs en provenance de Peterborough et d’Oakville.

À côté, se trouvait le tout petit cinéma indépendant Strand Twin Theatres offrant une seule représentation par jour (10 $ pour les adultes, argent comptant seulement). J’ai également remarqué dans une rue voisine quelque chose que je n’avais pas vu depuis longtemps : Videoflicks, un magasin de location de vidéo!

Sur Seguin Street, on ne peut manquer Somewhere in Time, une boutique kitsch à souhait vendant cadeaux et bonbons.

Photo : Nathalie Prézeau

J’ai adoré sillonner en voiture toutes les petites rues qui montent et descendent à ouest de James. Les habitations y sont très variées, allant du petit chalet arrêté dans le temps à la belle demeure imposante au terrain manucuré, en passant par les maisons neuves à l’architecture moderne.

Ville ferroviaire

De partout dans la ville de 6500 habitants, on peut entendre les trains siffler à intervalles réguliers, ce qui n’est pas étonnant! Autour du centre-ville, on croise non moins de huit viaducs permettant aux trains de circuler sur deux chemins de fer au-dessus de nos têtes.

Photo : Nathalie Prézeau

Assise à la terrasse de la Trestle Brewing Company aux abords de la rivière Seguin, j’ai réalisé que leur logo représente les chevalets (trestle) du pont qui enjambe la rivière 32 mètres au-dessus du plus gros des cascades.

En sirotant une «mango sour» dorée, j’ai pu regoûter à un plaisir d’enfance, celui de compter le nombre de wagons de marchandise d’un long train qui passait par là.

Choo-choo!

Les trains font donc partie prenante du quotidien des résidents de Parry Sound… et des touristes qui choisissent d’y passer une nuit. Personnellement, le bruit des trains ne m’importune pas puisque j’habite à côté d’une voie ferrée à Toronto. Mais les non-initiés voudront peut-être s’équiper de bouchons d’oreille.

J’ai opté pour l’un des deux modestes motels du centre-ville, le Travellers Hotel (le vrai motel classique, sans façon, propre) pour sa proximité de Bay Street. Le Bayside Inn, encore plus près de la rivière, était le plus attirant, mais complet lors de ma visite. Tout à fait charmant, avec de grandes chambres confortables (selon les critiques), il était par contre 70 $ de plus par nuit que mon petit motel, soit autour de 150 $ au lieu de 80 $.

J’ai eu la surprise de découvrir de nombreux superchargeurs Tesla près du Parry Sound Inn & Suite, à l’entrée de la ville!

Escapade d’un jour

Maintenant que j’ai eu la chance d’admirer les beautés naturelles le long du Rotary & The Algonquin Regiment Waterfront Trail, je n’hésiterais pas à proposer à mes amis l’aller-retour Toronto-Parry Sound en une journée pour en profiter.

Cette attraction apparaît sous le nom de «fitness trail» sur Google Map, ce qui ne rend pas justice au superbe sentier. Il est accessible en plusieurs endroits dans la petite ville.

La pièce de résistance est la boucle de 4 km qui se trouve au nord de Salt Dock Road. Un grand développement est en construction en ce moment sur cette rue mais il se trouve quelques espaces de stationnement. L’entrée de la boucle menant dans la forêt se trouve du côté nord de la rue, à droite des édifices à appartements.

Photo : Nathalie Prézeau

La forêt de grands arbres feuillus promet d’être très belle au cœur de l’automne. Rocs et racines s’entrecroisent sur le sentier et de petites passerelles de bois traversent quelques ruisseaux. Au lendemain d’une pluie, les marcheurs voudront avancer prudemment pour ne pas glisser sur la boue (un bon temps pour emporter des bâtons de marche).

Photo : Nathalie Prézeau

J’ai pris la première branche à droite, en me fiant au tracé du sentier qui est bien visible sur Google Map. Notez qu’on ne peut se perdre. Un côté de la boucle longe la voie ferrée. L’autre se rapproche du lac. Ici, un petit passage permet de se rapprocher d’un ruisseau; là, la terre battue a fait place à un plateau de roc et des buissons remontent vers le chemin de fer. Plus loin, un étang crée un miroir dans lequel se reflète chaque feuille des arbres qui le couvent.

Dans la boucle de retour, à la première ouverture qui s’est présentée, je me suis approchée de la baie Georgienne. Quel endroit merveilleux pour mettre le bouton pause et pique-niquer. De superbes formations rocheuses bordent la rive et des petits ponts naturels de roc permettent de l’explorer.

Photo : Nathalie Prézeau

J’ai marché sur le roc jusqu’à un petit canal, puis j’ai bifurqué vers la gauche sur un petit sentier qui menait vers un magnifique ruisseau. Je me suis éventuellement retrouvée à la fourche initiale. Voyez si vous pourrez vous aussi localiser tout près de là une vieille carcasse de voiture enfouie dans la nature. On dirait la voiture de Harry Potter défoncée par l’arbre cogneur!

Autres bons plans

On peut accéder plus facilement à la rive rocheuse en cherchant l’entrée au bout de la rampe de Salt Dock (derrière la montagne de sel sous une toile noire). Mais j’ai préféré découvrir les plateaux de roc après ma balade en forêt.

De la plage Waubuno (au bout de prospect Street), vous pouvez accéder à une portion du sentier au nord de la plage, qui fait 500 m jusqu’à un belvédère, en traversant un étroit passage taillé dans le roc. Il est fascinant d’imaginer que ce sentier était autrefois une voie ferrée! Démantelée en 1984, on l’a éventuellement transformée en sentier de loisirs (et piste de motoneige en hiver).

Photo : Nathalie Prézeau

Scénarios gourmands

Quelques bons scénarios s’offrent aux gourmands autour de Bay Street.

On peut s’accrocher un repas pour emporter au «food truck» de l’excellent restaurant italien Bella Cucina (il est ouvert de 16 h à 20 h en automne) et marcher au bout de Bay Street jusqu’au Charles W. Stockey Centre & Bobby Orr Hall of Fame.

La Bella Cucina! Photo : Nathalie Prézeau

De là, on accède à une autre section de la Waterfront Trail longeant la baie, où l’on trouve quelques bancs avec vue prenante. Ne manquez pas d’admirer la statue grandeur nature du héros de guerre Francis Pegahmagabow, faite par Tyler Fauvelle, et la très touchante sculpture miniature de David Robinson faisant face au lac sur la terrasse du centre. Notez aussi qu’en continuant sur le sentier, vous croiserez une station d’exercice d’où vous pourrez accéder à un passage montant jusqu’à Belvedere Heights, 96 marches plus haut., pour un joli panorama de la baie.

L’œuvre de David Robinson. Photo : Nathalie Prézeau

On peut aussi chercher l’entrée du sentier menant vers la rivière, en face de Bella Cucina, pour admirer les torrents coulant sous le grand pont, puis continuer son chemin jusqu’au petit pont piétonnier. On a alors un bon point de vue sur les divers niveaux de terrasses de la Trestle Brewing Company. On y sert une cuisine de pub savoureuse et l’on m’a assuré que les terrasses resteraient ouvertes même en hiver. La place doit être une grande favorite des résidents de Parry Sound puisqu’il semblerait que malgré la pandémie, la brasserie a réussi jusqu’à maintenant à maintenir son chiffre d’affaires.

La microbrasserie Trestle. Photo : Nathalie Prézeau

Carnet d’adresses

Di salvo’s Bella Cucina
2 James Street, Parry Sound
Restaurant italien et «food truck» attenant.
Heures : (en date du 12 sept 2020) Restaurant et «food truck» ouverts tous les jours de 16 h à 20 h.

Trestle Brewing Company
9 Great North Road, Parry Sound
Brasseur, boutique de bière et restaurant.
Heures : (en date du 12 sept 2020) Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 21 h, et dimanche et lundi de 11 h à 20 h.

Glenn Burney Provisions Co.
97 Bowes Street, Parry Sound (à l’entrée de la ville)
Épicerie fine, offrant entre autres pains maison, fromages et pâtés.
Heures : (en date du 12 sept 2020) Ouvert vendredi et samedi de 10 h à 18 h.

À propos de Nathalie Prézeau

Née à Montréal, Nathalie Prézeau vit à Toronto depuis plus de 25 ans. Elle est l'auteure de quatre guides de marche sur Toronto, dont son dernier, publié en juin 2020, Toronto Best Urban Strolls, duquel elle tire sa chronique en français pour L’Express de Toronto: Mini-balades pour les curieux de Toronto. Elle a aussi exploré la province pour alimenter cinq éditions de son populaire guide sur les sorties en famille Toronto Fun Places.

 

Tous les articles

La route de la baie Georgienne 

Une aventure côtière bleue comme l’azur

Le saumon du lac Ontario

Le meilleur endroit pour le pêcher au Canada!

Les grands road trips de l'Ontario

Envie de rouler? Vous êtes servi!

La mystérieuse population d’orignaux blancs de Foleyet

La route 2, du Québec à Kingston

Évitez la 401 : longez le fleuve

Les pow-wows de l’Ontario

De grandes célébrations dans le Nord

Incursion dans l’histoire et la culture ancestrales des Premières Nations

Découvrez un univers mystique et originel

Wawa : au pays de l’oie sauvage

Des plages et des chutes

La traversée de l’Ontario en VR

par la route 11

La traversée de l’Ontario en VR

via le lac Supérieur

Un road trip vers Red Lake

L’île Manitoulin et sa magie pratique

Un guide VR

Sudbury c’est un trou!

Un vrai, nous dit Mathieu Pichette

Nipissing Ouest :

à voir, à faire

La route côtière de la baie Georgienne à moto

De découverte en découverte

Villages fantômes du Nord ontarien

10 lieux où s’aventurer contempler les vestiges de l’histoire…

Pourquoi aller en Ontario?

Les 11 meilleurs circuits de moto en Ontario

Les meilleurs endroits où arrêter en VR dans le Nord-Ouest ontarien

Amenez-moi à la plage

Comment vous rendre à Sandbanks en moto

Les cabanes à sucre du Nord de l'Ontario