Cyril Chauquet aime le Nord

Suivez les pas du Mordu de la pêche!

Comme vous le savez certainement, j’étais déjà allé dans le Nord de l’Ontario et j’avais adoré, d’où ma motivation pour y retourner.

Le Nord-Ouest de l’Ontario offre une telle diversité en matière de plans d’eau et d’espèces de poissons que c’est le paradis de la pêche en eau douce : doré, brochet, achigan, maskis, truite. etc. Tout y est, en quantité et en taille en plus.

C’est grâce à Direction Ontario et à son équipe super sympa et toujours pleine de volonté que j’ai pu refaire un voyage en Ontario. J’ai pêché le maskinongé sur le superbe lac des Bois dans la région de Kenora, un endroit magnifique et connu pour ses superbes couchers de soleil d’où le nom de la région «Sunset Country».

Les couchers de soleil c’est bien beau, mais j’étais surtout là pour les gros maskinongés qui habitent les eaux de cet immense lac.

Malheureusement, à cause d’une température exceptionnellement élevée l’été de ma visite, personne ne prenait de maskis durant la semaine, du coup on s’est rabattu sur les achigans à petite bouche, le lac est bourré de bons spots à achigans, et la taille moyenne des poissons est très belle, environ 2 à 3 livres avec de beaux spécimens dans les 4 livres et plus! Je remercie l’accueil de la pourvoirie Witch Bay Camp, les gens sont vraiment sympas, les chalets magnifiques et mon guide Mike connait vraiment bien le lac.  

Witch Bay Lodge

Après, en route vers la fameux Rainy Lake, je suis passé chez le «Crocodile Dundee» des ours. J’avais en effet entendu parler de Mickael, un gars vraiment sympa et tout du moins hors du commun, puisqu’il a créé un refuge pour les ours sauvages. Il est connu pour approcher les ours sauvages de très près puisqu’il les nourrit de ses propres mains. Il est fortement déconseillé de nourrir des animaux sauvages car ça peut les habituer à associer l’homme avec la nourriture et du coup potentiellement engendrer des accidents. Ceci étant dit, il fallait que j’essaie moi-même. Je l’ai donc fait et j’ai encore mes deux mains et tous mes doigts!

Wildlife Sanctuary

J’ai alors repris la route vers le fameux Rainy Lake, ça faisait des années que j’entendais parler de ce lac comme étant un des lacs les plus productifs en Amérique du Nord, et en effet, ce lac regorge de poissons, c’est un des rares endroits où j’ai pu pêcher le doré au jerk bait, les dorés sont vraiment agressifs et répondent très bien au jerk ou au crank bait! Tom, le propriétaire de la pourvoirie Camp Narrows m’a fait découvrir un super lac, parsemé d’îles boisées de pins blancs et de baies cachées. J’adore ce type de paysage et ce genre de lac alors c’est certain que j’y retournerai.

Finalement, j’ai mis le cap vers l’Est en direction de la fameuse rivière Nipigon sur les bords du lac Supérieur. Cette rivière est mythique car la plus grosse truite mouchetée au monde y a été capturée il y a environ une centaine d’années, une truite énorme de presque 15 livres. Depuis ce record du monde, jamais personne n’a pris une mouchetée aussi grosse, en tout cas jamais personne n’a enregistré un autre record du monde de cette espèce nulle part ailleurs. J’ai pêché sur la rivière Nipigon avec Muzzy, un guide très cool de la nation amérindienne Ojibway, et qui travaille avec le Québec Lodge. On a pêché une partie de la rivière située entre deux barrages hydro-électriques. Muzzy m’expliquait que c’est d’ailleurs dans cette section que la fameuse plus grosse truite mouchetée au monde a été capturée. Il faut savoir que ces truites mouchetées deviennent très grosses car elles sont tout d’abord programmées génétiquement pour le devenir. En effet, ces truites sont de la souche «coasters» qui comme leur nom l’indique sont des truites qui vivent le long des côtes du lac Supérieur et qui remontent les affluents pour s’y reproduire. Ces truites sont à la base très grosses et l’abondance de nourriture comme l’éperlan leur donne la possibilité de se nourrir abondamment pour grossir très vite. Ces grosses mouchetées sont donc principalement piscivores et s’en prennent seulement à des proies de taille importante, donc des gros streamers pour le moucheur ou même de belles tailles de poissons nageurs sont de mise. En tout cas, Muzzy est obsédé par cette truite mouchetée record du monde qui rôde certainement encore dans les eaux de cette rivière et je vous avoue que cette grosse truite record a hanté mon esprit tout le long de ce séjour aussi!

Fish onnnnnn à tous et toutes!

Coucher Ouest

À propos de Cyril Chauquet

Cyril Chauquet anime les émissions Mordu de la Pêche et Fishing Adventurer diffusées dans 12 pays. Français d'origine, Cyril s’installe à temps partiel à Montréal en 2003. Cette année-là, il crée son propre épisode pilote qui conduit à la création d’une série d’émissions de voyages de pêche et d’aventure. Dès 2006, le succès de l'émission permet à Cyril Chauquet de l'exporter aux États-Unis et en Europe.

Tous les articles

La basse-terre de la baie d'Hudson en images

Camper avec son chien en Ontario

Conseils de pro et bonnes adresses

Motoneige en Ontario : où louer et acheter

La liste complète des concessionnaires, locateurs et ateliers

Guide de planification d'une aventure en traîneau à chiens

Une expérience enivrante

ABC de la plaisance en Ontario

Louer une embarcation en Ontario

Carnet d'adresses

Lac Supérieur :

les plus belles randonnées d’un jour

Pêche au saumon

Les meilleurs sites à essayer en Ontario

Les meilleurs parcours canotables de l'Ontario

Votre liste vient de s'allonger.

Guides de pêche au saumon en Ontario

Du plaisir (en français) clé en main!

Duchesnay Falls : randonnée idéale

Des cascades sans fin à photographier

Votre première randonnée en motoneige en Ontario

Killarney… Une révélation extraordinaire!

Découvrez pourquoi Killarney séduit à tout coup

Pour ne plus jamais se perdre

grâce à l'appli QuadOn de l'OFATV

Les meilleurs endroits où arrêter en VR dans le Nord-Est ontarien

Les lieux de choix pour voyager avec un chien

En Ontario, Toutou est le bienvenu!

En vélo à l’île Manitoulin

Guide de préparation simple et efficace

Comment préparer des feux d'artifice de A à Z

(et où en voir, aussi)

Surf à l'île Manitoulin : à vos planches!

Trois recettes de banique

parfaites pour le camping