Sur les traces du Groupe des Sept

Voyager pour l'art, ou l'art de voyager?

Voyager pour l’art : c’est ce qu’a fait un groupe de peintres, il y a une centaine d’années. Ce faisant, ils ont complètement changé le visage de l’art au Canada. Jusqu’alors dépeints de façon très classique, sous leurs pinceaux, les paysages canadiens sont devenus plus accentués, colorés et épurés.

Et pour ce faire, ces Torontois d’adoption ont sorti leurs pinceaux et leurs chevalets, mais aussi leurs bottes de randonnée, leurs canots et leurs pagaies.

A.Y. Jackson (1882 - 1974), Hills, Killarney, Ontario (Nellie Lake) c. 1933, huile sur toile,  77,3 x 81,7 cm, don de S. Walter Stewart, Collection d'art canadien McMicheal, 1968.8.28

Un parcours tout prêt

Il est aujourd’hui possible de visiter certains sites qui ont inspiré les peintres du Groupe des Sept. Les Sept étaient des adeptes de plein air qui n’avaient pas peur de l’aventure, mais des moyens sont maintenant en place pour admirer ces mêmes paysages sans trop de peine.

Pour nous y retrouver, l’appli Moments of Algoma propose un circuit qui monte de Toronto jusqu’au nord du lac Supérieur. Plus de 20 panneaux d’interprétation sont aménagés le long de cette route.

Ainsi, on connaît les joies d’un road trip, on profite du grand air, on plonge dans l’immensité du Nord ontarien. Et ceux qui ont un sens de l’aventure plus aiguisé peuvent enfiler leurs bottes de randonnée, mettre un kayak à l’eau, ou encore partir tente au dos.

Frank Johnston (1888 - 1949), Algoma, 1918, huile sur papier, 26,6 x 33,6 cm, don de M. et Mme John A. Jackson, Collection d'art canadien McMichael, 1972.16

Par où commencer

Si vous êtes dans le Grand Toronto, vous trouverez le premier panneau à la cabane de Tom Thomson (ami et précurseur du Groupe, il s’est noyé au parc Algonquin en 1917). Sa modeste résidence d'hiver est aujourd’hui installée sur le magnifique site de la Collection d’art canadien McMicheal.

Il faut prendre le temps de faire le tour du site. Il s’agit d’une des plus grandes collections des œuvres du Groupe. Non seulement A.Y. Jackson y a passé les dernières années de sa vie, mais il y est inhumé, avec cinq autres des Sept.

De là, vous pouvez faire comme les Sept, soit vous embarquer dans le train à la gare d’Allandale, à Barrie, ou prendre la route. C’est l’option la plus simple!

Arthur Lismer (1885 - 1969), Mr. Leader 1927, graphite sur papier, 18,4 x 23,5 cm, don de Mme James H. Knox, Collection d'art canadien McMicheal, 1984.27.12

En route vers le Nord, un arrêt à Hunstville, une ville de villégiature, s’impose. C’est un musée à ciel ouvert! On y trouve une jolie statue de Tom Thomson, ainsi qu’une galerie extérieure : ce sont des murales qui dépeignent les œuvres du Groupe.

Si certaines personnes estiment que vous êtes ici dans le Nord, poursuivez votre route. Vous êtes encore à 540 km du point de départ pour les expéditions vers la région d’Algoma - dans le vrai Nord!

Joanie et Gary McGuffin se sont prêtés au jeu, il y a quelques années et ont suivi les traces du Groupe des Sept. Le résultat : le film Painted Land, produit par TVO. Les voici au parc Algonquin. Photo : Destination Ontario (Goh Iromoto)

Sault Sainte-Marie et les terres

Sault-Sainte-Marie est un bon endroit où s’arrêter pendant ce road trip. D’abord, pour le Musée d’art d’Algoma, petit, certes, mais garni! En quelques pièces, vous verrez du Casson, du Jackson… Et les amateurs de shopping y trouveront tout ce qu’il leur faut à la boutique, consacrée en grande partie au Groupe.

Sur l'Algoma Central, l’Agawa Canyon Tour Train organise une excursion ferroviaire en direction du canyon Agawa. Vous suivrez les mêmes rails que les peintres.

Aubrey Falls. Photo : Destination Ontario (Howe)

Ils l'ont emprunté souvent! Même, l’Algoma Central a transformé un box car à la demande des peintres. Ce nouveau dortoir roulant était déplacé puis stationné dans une voie de contournement une dizaine de jours. De là, les aventuriers partaient avec un treuil, leur valise d’artiste, et parfois même leur canot. Puis, le train revenait et les déplaçait jusqu’à une nouvelle destination, où ils passaient encore quelques jours. Ainsi, les peintres exploreraient les canyons, les rivières, les chutesde la région un mois par automne…

J.E.H. MacDonald (1873 - 1932), Algoma Waterfall, 1920, huile sur toile, 76,3 x 88,5 cm, don du Colonel R.S. McLaughlin, Collection d'art canadien McMichael, 1968.7.2

Algoma et le lac

Le lac Supérieur, l’embouchure des rivières et les montagnes qui l'entourent ont aussi beaucoup inspiré les peintres. D’un côté, les dénivelés du Bouclier, de l’autre, une mer intérieure. Aujourd’hui, les parcs sont nombreux à protéger les rives du lac Supérieur.

Sur ce tronçon, une douzaine de panneaux d'interprétation du parcours touristique Moments of Algoma permettent de voir certaines œuvres et les panoramas qui les ont inspiré. Il faut s’arrêter au parc provincial Pancake Bay, au parc provincial du lac Supérieur, au parc national Pukaskwa, et poursuivre en direction de la côte nord! Les sentiers de randonnée, courts ou très longs, font voir le lac dans toute sa splendeur!

A.J. Casson (1898 - 1992), October, North Shore, 1929, huile sur toile, 76,4 x 91,8 cm, achat, Collection d'art canadien McMichael, 1985.15

La côte nord du lac Supérieur

Les membres du Groupe des Sept ont séjourné pendant 5 ou 6 automnes entre Marathon et Rossport, sur la rive nord du lac Supérieur. Ils aimaient les hauteurs qui permettent d’observer l'immensité du lac, les îles, les baies et les villages de pêche désormais disparus. D’ici, les couleurs d’automne, la lumière…

Ils ont multiplié les esquisses et les toiles. Du nombre, Pic Island, certainement l’une des toiles les plus connues de Lawren Harris.

C’est dans ce qui est aujourd’hui le parc provincial Neys qu’il a vu cette île étonnante. Dans le secteur, les kayakistes et les randonneurs s’en donnent à cœur joie. Le long de la route, on croise a Neys, les villages de Jackfish, de Terrace Bay et de Rossport, le parc provincial Rainbow Falls, et une myriade de réserves naturelles et de parcs, qui permettent des activités de plein air sans nécessairement proposer camping ni activités d’interprétation de la nature ou du patrimoine.

En route!

Pour bien vous préparer à suivre les traces du Groupe des Sept, visitez le site Moments of Algoma (avec version française) mis en place par l’association touristique d'Algoma. En plus de trouver les ressources nécessaires à l’organisation de votre escapade, vous pourrez y commander une carte routière thématique avec l’emplacement des panneaux d’interprétation et des sites à découvrir.

Moments of Algoma est proposé en français. Si la qualité de la langue est parfois approximative à l'écrit, l'audio est impeccable, et les anecdotes, captivantes!

Si vous préférez les outils numériques, il existe l’application du circuit touristique du Groupe des Sept, disponible gratuitement en version française et avec balado (en français svp) intégrée.

Si vous lisez l’anglais, laissez-vous guider par notre collègue Malcolm Fraser qui livre un itinéraire complet, inspiré et inspirant, avec arrêts, commodités et trajets complémentaires.

Aussi, à voir, si vous parlez anglais : Painted Land, un documentaire de TVO présentant des archives ainsi que l’aventure de deux adeptes du plein air qui se sont lancés sur les traces du Groupe des Sept afin de recadrer leurs œuvres.

D’autres circuits

Combien de circuits routiers existent, dans le Nord, pour les amateurs de roadtrips, de vanlife, de VR? Explorez le territoire!

La Route touristique Champlain, qui suit les traces de l’explorateur et fondateur de Port-Royal et de Québec, parfaite pour les personnes qui aiment s’immerger dans la nature. Les amateurs d’histoire sont servis aussi!

  • Il y a la Route côtière de la baie Georgienne, destination phare – sans vilain jeu de mot – parfaite pour les campeurs et les glampeurs, qu’ils soient en tente, en yourte ou en motorisé.
Franklin Carmichael (1890 - 1945), Lac Wabagishik, 1928, huile sur toile, 101,5 x 122 cm, don de Shulton of Canada Ltd., Collection d'art canadien McMichael, 1976.11
  • L’imposant tour du lac Supérieur, pour les dévoreurs de kilomètres, en moto en particulier.
  • Le tour du lac Témiscamingue, pour une escapade en voiture, qui permet de vraiment sortir des sentiers battus et de vivre la cohabitation harmonieuse des cultures française, anglaise et autochtone sur les rives québécoises et ontariennes de ce magnifique lac.
Carmichael a visité les villages miniers du Nord ontarien.
Franklin Carmicheal, Northern Silver Mine, 1930, aquarelle sur graphite sur papier, 28,8 x 35 cm, don de R.G. Mastin, Collection McMicheal d'art canadien, 1979.29

Vous pouvez explorer notre série d’articles sur le Groupe des Sept pour connaître plus de sites qu'ils ont visité en Ontario!

À propos de Andréanne Joly

Andréanne Joly aime explorer, fouiller et faire découvrir la francophonie de l'Ontario et ses espaces touristiques. Elle le fait depuis 20 ans et le ferait encore 100 ans! Par leur richesse, leur beauté et leur diversité, les destinations ontariennes ne cessent de l'épater.

Tous les articles

La basse-terre de la baie d'Hudson en images

Camper avec son chien en Ontario

Conseils de pro et bonnes adresses

5 sentiers de patin à essayer absolument

Une super tendance d'hiver

Les lieux de choix pour voyager avec un chien

En Ontario, Toutou est le bienvenu!

Motoneige en Ontario : où louer et acheter

La liste complète des concessionnaires, locateurs et ateliers

Trois recettes de banique

parfaites pour le camping

Les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs en images

5 parcours de vélo à découvrir cet été

Terrain varié, routes tranquilles et sentiers fluides : le Nord vous appelle.

Guide de planification d'une aventure en traîneau à chiens

Une expérience enivrante

Pêche au saumon

Les meilleurs sites à essayer en Ontario

Guides de pêche au saumon en Ontario

Du plaisir (en français) clé en main!

Pour ne plus jamais se perdre

grâce à l'appli QuadOn de l'OFATV

Les plus belles plages du nord de l’Ontario

Compilation du meilleur, d'est en ouest

Guide gourmand de la forêt boréale

Observez, sentez, touchez, goûtez.

Les meilleurs parcours canotables de l'Ontario

Votre liste vient de s'allonger.

Les impressionnantes formations de glace du lac Supérieur

Un phénomène spectaculaire

ABC de la plaisance en Ontario

Duchesnay Falls : randonnée idéale

Des cascades sans fin à photographier

Destinations de pêche au saumon en Ontario

4 suggestions canon

Comment photographier les aurores boréales

Sheri Minardi livre ses conseils