Wawa : au pays de l’oie sauvage

Des plages et des chutes

Les amateurs de nature grandiose seront comblés en visitant la ville et les environs de Wawa au nord de l’Ontario. Mot ojibwé signifiant «oie sauvage» ou «pays de la grosse bernache», Wawa est une destination plein air offrant une multitude d’activités dans un cadre magnifique.

Difficile de rater Wawa lorsqu’on circule sur la Transcanadienne 17, aux abords du lac Supérieur. Sa bernache géante qui trône sur un socle à l’entrée de la ville aux côtés du centre de tourisme est un véritable emblème de cette petite municipalité de quelque 2700 âmes.

L’un des attraits touristiques les plus photographiés du Canada depuis 1963, la bernache géante en métal de plus de 6 mètres de haut a été remplacée en 2017 par une structure tout aussi imposante, après d’importantes campagnes de financement.

Plages et chutes

La présence dominante du lac Supérieur ainsi que de la rivière Michipicoten dessine le paysage aquatique du secteur. Des plages sauvages et des chutes spectaculaires sont des arrêts à ne pas manquer.

Le lac Wawa, un magnifique plan d’eau de 10 km de long sur 1 km de large qui se trouve à proximité de la ville compte plusieurs plages dont :

Dr. Rose Beach est la principale plage développée de Wawa, offrant aux familles terrain de jeux, cabines pour se changer, tables de pique-nique, filet de volleyball et toilettes. Face à l’est sur le lac de Wawa, c’est un endroit idéal pour la nage et les jeux d’eau.

La deuxième plage développée se nomme Lion’s Beach. Un petit quai et des sentiers de randonnée entourent la plage. Le monument «Joy!», une foreuse qui a autrefois servi lors de la ruée vers l’or de Wawa, rend hommage à l’industrie minière qui a maintenu la ville en vie.

Les plages suivantes sont situées sur le lac Supérieur et sont plus reculées, plus rustiques et sans surveillance ni toilettes. La beauté environnante et leur isolement sont leurs principaux attraits :

  • Sandy Beach s’étire sur 1 km de sable blanc, encadrée de falaises et de dunes de sable à l’écosystème fragile. Orientée à l’ouest, large de 25 mètres, les longues marches au coucher du soleil sont tout indiquées.
  • Government Beach propose quant à elle un mélange de sable et de cailloux de même que des falaises au pourtour. Une belle vue du lac Supérieur au coucher du soleil s’y présente les soirs de météo clémente. Lorsque les vents sont forts, la nage n’y est pas recommandée en raison du nivelé rapide et des vagues tumultueuses.
  • Driftwood Beach fait partie du parc provincial Michipicoten Post, qui est situé au point de rencontre du lac Supérieur et de la rivière Michipicoten. Le parc est témoin des années de la traite de fourrure avec des vestiges des postes d’antan. Dunes et forêt d’épinettes forment l’arrière-plan de cette plage de 3 km de long sur 40 mètres de large. Une toilette rudimentaire se trouve au stationnement.

Au cœur de la nature 

Pour une retraite loin des caprices de la vie citadine, des forfaits d’activités incluant l’hébergement sont une option sans pareil. Naturally Superior Adventures et le Rock Island Lodge proposent des forfaits de kayak ainsi qu’un réseau de randonnée pédestre dans un paysage typiquement nordique. Localisé entre le parc provincial du lac Supérieur et le parc national Pukaskwa, c’est un véritable terrain à explorer pour les amateurs de plein air. L’établissement possède quatre chambres avec salle de bain attenante, toutes situées à moins de 50 mètres du bord de l’eau. De style B&B, il est possible d’y loger et de rajouter des repas pour un plus long séjour. Laissez l’équipe s’occuper des détails et planifiez une excursion en kayak tout en profitant de copieux repas et du site enchanteur du Rock Island Lodge. Pour ménager votre budget, il est aussi possible d’apporter sa nourriture et d’utiliser les cuisines.

Selon votre niveau d’expérience et d’habileté, différents trajets sont proposés. Pas d’expérience? Peu importe! Des leçons sont disponibles pour tous les niveaux de pagayeurs. Les plus avancés peuvent même tâter d’une expérience en eaux tumultueuses et en technique de sauvegarde. La dernière mode en sport nautique directement d’Hawaï, le surf debout, est aussi au programme des cours.

Pour des vacances amusantes et éducatives, pourquoi ne pas faire coïncider votre séjour avec un des nombreux événements et ateliers offerts au Rock Island Lodge : yoga, ateliers photo ou observation des tempêtes de novembre sont des points de rencontre des visiteurs. Le lac Supérieur se déchaîne pendant l’automne et ses rives sont martelées de vagues impressionnantes. Observez-les par les grandes fenêtres ou, si vous n’êtes pas trop frileux, faites-vous asperger sur le quai!

Sur une piste historique

Les Autochtones ainsi que les premiers Européens à s’installer dans la région ont laissé des traces riches d’information sur le mode de vie de jadis. Les amateurs d’histoire trouveront deux parcours historiques à visiter : retracez leurs vies avec Roads to riches, un parcours suivant en 14 arrêts la ruée vers l’or survenue à Wawa dans les années 1897-98. Par ailleurs, le trajet Signs of History vise à préserver les sites d’importance de la municipalité. Parmi ceux-ci, cimetières, l’installation hydro-électrique de Steephill Falls et la ville de Wawa.

Et le magasin général Young!

NorddelOntario.ca se permet un ajout aux suggestions d'Isabelle : un arrêt chez Young, pour remonter dans le temps. Vous pouvez y faire le plein et vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour la pêche. C'est aussi une halte crème glacée reconnue. Vous désirez un souvenir de Wawa? C'est chez Young que vous le trouverez.

À propos de Isabelle Gauthier

 

Isabelle Gauthier a fait des études en photographie professionnelle et œuvre dans le milieu depuis les années 1990. Son amour des mots étant aussi marqué que pour l’image, elle collabore à diverses publications, magazine et journaux, depuis 2007. Passionnée de voyages et de plein-air, elle a arpenté l’Europe, traversé le Canada, respiré l’Indonésie, foulé de ses bottes de randonnée les Rocheuses canadiennes ainsi que l’Alaska et campé hiver comme été à flanc de montagne. Curieuse et enthousiaste, écrire est pour elle un éternel voyage.

 

Tous les articles

La route de la baie Georgienne 

Une aventure côtière bleue comme l’azur

Le saumon du lac Ontario

Le meilleur endroit pour le pêcher au Canada!

La magnifique route des cerisiers en fleurs de Niagara

Une balade printanière qui vaut le détour!

La traversée de l’Ontario en VR

par la route 11

Rivière des Français

Route des voyageurs

Sudbury c’est un trou!

Un vrai, nous dit Mathieu Pichette

Parcours épicurien en moto dans les hautes-terres

Des hautes-terres hautes en couleur!

La route 2, du Québec à Kingston

Évitez la 401 : longez le fleuve

Aventures L'esprit du Nord : dans la peau des explorateurs

Pagayez, chantez, riez...

Manitoulin, l’île des vacances

Plages, phares, pow-wow...

La route côtière de la baie Georgienne à moto

De découverte en découverte

Régions et clubs de motoneige de l'Ontario

La liste complète, avec hyperliens

L’île Manitoulin et sa magie pratique

Un guide VR

Les «contournables» de Sudbury

selon Mathieu Pichette

Les grands vents d'automne

Photographiez le lac Supérieur dans toute sa puissance.

Les grands road trips de l'Ontario

Envie de rouler? Vous êtes servi!

La mystérieuse population d’orignaux blancs de Foleyet

Le Nord-Ouest ontarien, destination écotouristique

70 000 lacs, des forêts à perte de vue

Une histoire abracadabrante

L'ascension et la chute du millionnaire de Kirkland Lake

Terre précieuse : les mines de l'Ontario

Destinations minières étonnantes