Mai dans le Nord

Activités coups de cœur et calendrier

Mai! Les feuilles apparaissent, les fleurs envahissent les plates-bandes, les oiseaux chantent… Dame Nature ne ment pas : l’été s’en vient!

Espérez-vous découvrir de nouveaux horizons? L’idée de passer beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps dehors avec vos proches vous sourit-elle particulièrement?

Mai vous tend la main! Prenez la route, chargez votre vélo, trouvez votre canne à pêche. C’est le temps d’en profiter et de rêver à l’été!

Bien entendu, nous devons vous rappeler de vérifier ce qui est ouvert et ce qui ne l’est pas. De plus, jusqu’au 20 mai 2021, les passages aux frontières interprovinciales sont interdits. Si vous êtes du Québec ou du Manitoba, renseignez-vous avant de vous déplacer.

ROAD TRIP!

Envie de prendre la route pour voir défiler les paysages et la nature?

Le nord de l’Ontario est traversé par deux transcanadiennes (on ne fait rien à moitié). De là, les boucles sont nombreuses.

Pour vous mettre en appétit, NorddelOntario.ca vous propose une route des microbrasseries ainsi que des escapades gourmandes, notamment au Témiscamingue (essayez le resto L’Autochtone qui met en vedette des plats d’inspiration autochtone et des produits locaux et qui offre des mets pour emporter) ou dans Thunder Bay. Là, l’expérience gourmande est marquée par la présence de nombreux Finlandais et autres Européens.

Par contre, si ce sont vraiment les kilomètres qui vous interpellent, pensez à l’impressionnant tour du lac Supérieur. Géant par ses beautés, sa vastitude, ses falaises, son caractère intemporel, et la quantité de parcs provinciaux qui le bordent! Les amateurs de moto comme ceux de VR aiment ce parcours qui ne verse pas dans la demi-mesure.

Il y a aussi la magnifique Route touristique Champlain de l’Ontario, qui conjugue aventure et nature. Sur les traces de Samuel de Champlain, le père de la Nouvelle-France, ce trajet fait découvrir des cours d’eau à peine changés depuis 400 ans. Les occasions de canotage, de randonnées y sont multiples, si vous avez besoin de prendre l’air!

Envie d’un classique? Essayez la Route côtière de la baie Georgienne.

Pour une escapade d’une fin de semaine, sachez que l’appli Baladodécouverte loge des parcours dans quelques villes du Nord. Les détails ici!

Prêt à prendre le large... ou juste l’air?! Photo : Destination Ontario (Iromoto)

Vélo et rando

Le cyclotourisme est en plein développement dans le Nord et c’est tout à l’avantage des cyclistes qui aiment la quiétude. De nombreuses destinations présentent des routes partagées en toute sécurité puisque la circulation routière y est peu importante. C’est le cas de l’île Manitoulin, qui compte 800 km de routes pour 15 000 résidants et visiteurs, l’été, et de l’île Saint-Joseph, sur la rivière Sainte-Marie près de Sault-Sainte-Marie. La première offre une immersion dans une île encore fortement occupée par des Premières Nations et un univers presque intouché (les chevreuils abondent), la deuxième met de l’avant l’histoire et le patrimoine!

L’île Saint-Joseph, destination champêtre! Photo : Destination Ontario (Howe)

Pour la randonnée, les parcs provinciaux et les aires de conservation proposent de superbes sentiers, de quelques centaines de mètres à des dizaines, voire des centaines de kilomètres.

Parmi les coups de cœur, Killarney, les chutes Duchesnay à North Bay ou encore la gorge d’Eau claire entre North Bay et Mattawa.

Considérez aussi les réseaux municipaux, comme le réseau Rainbow Routes de Sudbury ou les Discovery Routes de North Bay.

Parmi les Discovery Routes de North Bay, les chutes Duchesnay. Photo : Destination Ontario (2009)

Prêt pour la pêche?

Le coup d’envoi pour la saison de pêche au doré, c’est ce mois-ci! L’Ontario prévoit des fins de semaine de pêche de l’Ontario, où l’on peut pêcher sans permis. Une a lieu pendant la fin de semaine de la fête des Mères, soit les 8 et 9 mai, en 2021. En juin, on en remet à l’occasion de la fête des Pères. Rendez-vous les 19 et 20 juin.

C’est le temps de s’initier à la pêche en famille, grâce à des programmes comme Tackle Share. Notre collaborateur Patrick Thibeault saura vous convaincre!

Mais pensez-vous aller plus loin et vraiment vous isoler? Avez-vous des instincts de survivaliste?

C’est de circonstance : être dans son bateau, tranquille, loin des autres, à taquiner le poisson. Le calme de la nature. C’est le moment de rêver aux safaris pêche. En pourvoirie, pas de femme de chambre pour faire le lit. Pas de signal internet. Plutôt, un chalet au bord de l’eau, un feu de camp sous les étoiles, un pygargue qui survole le lac, un orignal au détour d’un récif, la paix. Mélanie Veilleux de Hearst Air Service parle de l’expérience avec enthousiasme : la majorité de sa clientèle provient de centres urbains, et cherche à échapper au rythme de la ville.

La pêche, moyen par excellence de renouer avec la nature. Photo : Destination Ontario

La formule est parfaite : «Après 10 heures de route, tu as réellement l’impression que tu es parti. Ensuite, tu survoles en hydravion une région complètement vierge. Quand tu te fais déposer sur un lac où il y a juste un chalet, tu es seul, tu es dans la nature comme elle a toujours été. Il n’y a pas de gazon tondu, pas de ciment…»

L’Ontario compte des dizaines et des dizaines de pourvoiries de pêche, en particulier dans le Nord.

C’est le moment de s’organiser — et de voir ce qui est ouvert en 2021.

le centenaire (+2) du Groupe des Sept

Le 7 mai 1920, sept peintres présentaient une exposition collective de leurs œuvres. Sur les murs de l’Art Museum of Toronto (aujourd’hui le Musée des beaux-arts de l’Ontario ou l’AGO), des scènes urbaines, des villages de pêche et les paysages sauvages d’Algoma, nouveau terrain de jeu des peintres dans le nord de l’Ontario. Ils deviendront le Groupe des sept et transformeront l’art de représenter le pays, jusqu’ici inspiré par les courants paysagistes traditionnels de l’Europe. Certains crieront à l’outrage!

Ces artistes avaient le sens de l’innovation, mais aussi le goût de l’aventure. Alors qu’ils avaient presque tous des emplois de graphistes à Toronto, ils aimaient quitter la ville pour explorer des sites peu fréquentés : Algoma, les rives du lac Supérieur, le parc Algonquin, les crêtes blanches de Killarney et la bordure rocheuse de la baie Georgienne.

Aujourd’hui, on peut suivre leurs traces beaucoup plus facilement le long de la route. De quoi laisser vagabonder son imagination!

À propos de Nord de l'Ontario

Nord de l'Ontario écrit des textes originaux sur le Nord ontarien, ou encore à partir d'autres textes de la version anglophone du site et les adapte pour vous!

Tous les articles

La route de la baie Georgienne 

Une aventure côtière bleue comme l’azur

L’île Manitoulin et sa magie pratique

Un guide VR

Le saumon du lac Ontario

Le meilleur endroit pour le pêcher au Canada!

Manitoulin, l’île des vacances

Plages, phares, pow-wow...

Régions et clubs de motoneige de l'Ontario

La liste complète, avec hyperliens

Vous voulez visiter l'Ontario pour fumer du cannabis?

Lisez d'abord ce guide

Les grands road trips de l'Ontario

Envie de rouler? Vous êtes servi!

10 plages fantastiques du lac Supérieur

Juste pour vous.

Un train touristique en pleine nature

Les couleurs de l'Agawa vous invitent

L'histoire de Kapuskasing en 5 photos

5 lieux aux origines de la «Ville modèle»

Vivre le lac Supérieur en voilier

Une expérience plus grande que nature

La magnifique route des cerisiers en fleurs de Niagara

Une balade printanière qui vaut le détour!

Sault Sainte-Marie à l’italienne!

Célébrons la culture italienne du Sault

Le tour du lac - guidé!

Passeport pour le Témiscamingue

Où camper en VR dans le Nord ontarien

Suggestions de parcs

Les meilleurs sites de pêche à la mouche de l’Ontario

selon The New Fly Fisher

Une histoire abracadabrante

L'ascension et la chute du millionnaire de Kirkland Lake

Terry Fox, un monument à Thunder Bay

Un site émouvant, comme l'histoire de Fox

C’est le temps de faire le Sault!

Envie d'un road trip en cette période pas comme les autres?

Timmins : le plein air et la ville

Une ville au cœur d'or, aux veines vertes