Vous voulez faire de la motoneige dans le Nord? 1e partie : planifier votre excursion

Faire de la motoneige dans le Nord, c’est une expérience comme nulle part ailleurs. Soyez prêt !

Note de la rédaction : Nous avons demandé au spécialiste de la motoneige, le légendaire Groomer Guy De Dubreuilville, Luc Levesque, d’écrire pour nous le guide de planification d’un voyage de motoneige en Ontario.

Planifier votre voyage

Si c’est la première fois que vous venez faire de la motoneige au Canada et dans le Nord de l’Ontario, la planification de votre voyage peut vous sembler toute une entreprise. Il n’y a souvent pas autant de services dans le nord que dans les secteurs où la population est plus dense. Le guide de 33 itinéraires autoguidés de l’OFSC montre des itinéraires et assure qu’il y a tous les services nécessaires; toutefois, lorsque vient les boucles dans les régions plus au nord, les motoneigistes peuvent s’engager dans les sentiers pour se rendre à la prochaine destination sans avoir planifié comme il faut.

Vous vous demandez peut-être pourquoi vous « vous donneriez le trouble d’aller plus au nord alors que vous pourriez trouver quelque chose plus près et qui serait aussi agréable? » Ceux qui suivent mes chroniques depuis des années savent que j’ai toujours été franc et que j’ai toujours dit ce qui en est réellement. Je veux que mes camarades de motoneige soient bien informés, qu’ils n’aient pas de mauvaises surprises, c’est comme ça que j’ai bâti ma réputation au cours des années.

Algoma Trails copy

La préparation d’un voyage dans le Nord de l’Ontario demande probablement plus de travail, mais lorsque vous en aurez fait un vous serez content de l’avoir fait, et vous reviendrez. La beauté de la nature, la sécurité de ces larges sentiers bien damés et la variété de terrains (lignes électriques, chemins forestiers, voies ferrées, sentiers sur des lacs éloignés et sections serpentant dans la forêt) feront du Nord de l’Ontario votre destination préférée. Tout comme Dorothy, l’héroïne du film Le magicien d’Oz, vous mettez vos bottes de motoneige après une mauvaise journée au travail, vous faites claquer les talons et vous dites, plutôt que There’s no place like home : « Y’a rien de tel que le Nord de l’Ontario, Y’a rien comme le Nord de l’Ontario… emmenez-moi là-bas ». OK, OK : si vous faites ça un jour, je veux le voir! Ha ha! Voici certains de mes conseils.

Choisir son itinéraire

Lorsque vous planifiez un voyage dans le Nord de l’Ontario, votre première démarche devrait être de vous rendre sur le site web de l’OFSC (Ontario Federation of Snowmobile Clubs) et de consulter la section sur la planification des voyages. Vous pouvez aussi voir le Guide des sentiers interactif de l’Ontario, voir où vous voulez faire de la motoneige et noter les différentes collectivités où vous pensez aller. Vous pouvez également trouver là des renseignements sur les clubs membres de l’OFSC pour communiquer avec eux pour obtenir plus de renseignements. 

ofsc signage algoma north shore

À l’aide de l’option de marqueurs (les icônes de motoneige départ et arrêt) sur le Guide des sentiers, vous pouvez planifier l’ensemble de votre voyage. Passez le curseur sur une section du sentier que vous voulez calculer, cliquez sur ce sentier et une fenêtre s’affiche donnant le nom du sentier, le type de sentier, le nom du club qui entretient cette section, le nom du district, la longueur de cette section, l’état actuel du sentier et la date à laquelle l’état a été mis à jour. Dans le menu de gauche, sous la section «Directions », la section du sentier est ajoutée à la calculatrice de sentiers.   

ÉTAT DES SENTIERS

Maintenant que vous avez calculé les distances et planifié votre itinéraire et que votre voyage s’en vient à grands pas, l’un des meilleurs atouts du Guide des sentiers interactif est l’état des sentiers en temps réel. L’état des sentiers est mis à jour deux fois par semaine. Lorsque les sentiers commencent à ouvrir, lorsqu’il commence à neiger et que vous savez que les clubs commencent à tasser la neige et qu’ils se préparent à recevoir les motoneigistes, vous allez voir le site en espérant qu’il y a des endroits prêts à vous recevoir. À mesure que la saison avance, nous allons le voir souvent et devenons aussi impatients que si nous regardions un téléthon Opération Enfant Soleil et qu’on voit les montants s’accumuler – pour nous, les fans de la motoneige, c’est pareil! Hahaha!

OK, revenons à l’état des sentiers. L’OFSC utilise une série de termes pour décrire l’état des sentiers et pour que vous soyez au courant de ce qui se passe sur le réseau des sentiers. Il y a des années, on utilisait Ouvert, Fermé, Excellent, Bien, mais parce que certaines personnes ne sont pas responsables de leurs propres actions et qu’elles ont poursuivi l’OFSC (ne me laissez pas commencez là-dessus), on a dû changer ces termes pour ces quatre niveaux d’état :

  • Vert, « accessible »—le sentier est en très bon état, il n’y a aucun danger, les sentiers ont été damés et vous pouvez y aller.
  • Jaune, « Accessibilité partielle »—le sentier peut présenter quelques imperfections, comme des sections mouillées, certaines sections où il manque de neige pour couvrir les endroits difficiles ou des sections où il y a peu de neige. La plupart du temps, les sentiers sont agréables, mais il faut être attentif et faire preuve de prudence. Ce niveau est souvent affiché au début et en fin de saison.  
  • Rouge, « Sentier non accessible »—les sentiers sont fermés à la circulation. Si vous voyez ce panneau sur le sentier ou cette couleur sur la carte, y’a une raison pour laquelle le sentier est fermé; communiquez avec le club local pour obtenir plus de renseignements.
  • Gris « Aucun rapport »—ça signifie que quelqu’un n’a pas reçu le rapport de mise à jour envoyé deux fois par semaine à temps. Le sentier portera cette mention jusqu’à ce qu’un rapport soit envoyé à la personne qui fait les mises à jour. Ça m’est déjà arrivé au cours des années; j’ai été coupable de ne pas remettre à temps mon rapport sur les sentiers au bureau du district. Faut pas oublier que nous sommes tous des bénévoles!

DROITS D'ACCÈS AUX SENTIERS

Vous devez acheter un permis pour circuler sur les sentiers en Ontario. Ces droits d’accès vous donnent accès à plus de 30 000 kilomètres de sentiers bien balisés et bien damés. Les revenus permettent de financer les clubs et leurs bénévoles pour entretenir les sentiers. 

Voici les prix des droits d’accès aux sentiers de l’OFSC en 2017-2018 :

Pour nos amis québécois, ça se compare avantageusement. Pour nos amis américains, ça peut paraître beaucoup, mais lorsque vous serez sur les sentiers vous constaterez leur qualité—larges, bien nivelés, bien damés, sans oublier la grande quantité de neige pour vous amuser et vous embourber profondément.

pict0013

Pour ceux qui hésitent et ont besoin d’un encouragement pour venir, l’OFSC offre un permis sans frais pour un week-end en février chaque année. Tout ce que vous avez à faire est d’aller en ligne pour remplir une demande, d’imprimer le permis, de le coller sur votre motoneige, et vous voilà prêt à partir. C’est aussi simple que ça et vous économisez quelques dollars. Ne soyez surtout pas surpris si cela vous donne le goût d’acheter un permis pour la saison!

OÙ SE LOGER
sportsmans lodge sled parking portrait

Vous ne pouvez pas vraiment vous pointer à un motel et avoir une chambre. J’ai travaillé pendant quelque temps au motel local et j’ai vu des motoneigistes arriver à 20 ou à 21 heures et demander une chambre et j’ai dû les retourner parce que le motel était plein. J’étais mal et je faisais de mon mieux pour essayer de leur trouver quelque chose, mais plus souvent qu’autrement ils devaient continuer jusqu’à la prochaine ville et conduire encore quelques heures dans le froid. Après une longue journée sur les sentiers, vous êtes passablement fatigué et avez besoin d’un bon repos. Ne prenez pas de chance—réservez pour chaque nuit et téléphonez une semaine à l’avance pour confirmer votre réservation. Pendant que vous êtes au téléphone, demandez-leur quelle est la température et l’tat des sentiers pour mieux vous préparer à ce grand voyage.

CONSEIL : Un endroit où il y a un spa et un sauna est une bonne idée. Un bon sauna fera disparaître ces frissons, et rien ne vous fait sentir mieux qu’un spa bien chaud et une bière froide. Chez moi, à Dubreuilville, les propriétaires du Magpie Relay Motel offrent tout cela, plus une « caverne » munie de tables de billard, de téléviseurs, d’une table de shuffle et de confortables divans pour se détendre et raconter ce qui s’est passé sur le sentier.

POUR S'Y RENDRE

Nous avons beaucoup de neige, mais avec ça, beaucoup de froid aussi. Il est préférable d’avoir un camion avec un chauffe-moteur. Les crampons sont permis en Ontario. 

Assurez-vous que votre lave-glace convient à une température glaciale. J’ai vu des gens qui ont eu des problèmes avec le liquide rouge d’été contre les moustiques; tout a gelé ben dur! Il faut aussi que l’antigel dans votre radiateur soit adapté pour les temps plus froids. Vous l’avez peut-être depuis longtemps et une vérification rapide vous dira jusqu’à quel point il est encore bon.

​​​​​​

Drummond Ice Bridge Drilling
Drummond Ice Bridge Xmas Tree Install

CONSEIL : Si vous montez vers le nord et qu’il fait très froid et que la chaufferette ne parvient pas à garder une température confortable, arrêtez-vous et placez un morceau de carton devant le radiateur. Ça va couper le vent froid et la cabine du camion restera plus chaude. Il ne faut pas bloquer trop le radiateur; il faut quand même une circulation d’air. Gardez un œil sur la jauge de température. Vous serez bien et au chaud dans la cabine. C’est ce que je fais avec la surfaceuse quand je travaille tard le soir à des températures de -30 ºC et de - 40 ºC. 

Pour les motoneigistes en provenance des Etats-Unis, il y a beaucoup de postes frontière, mais si vous venez du Michigan, du Minnesota ou même du Wisconsin, vous devriez vérifier pour voir si le pont de glace Drummond est ouvert. La randonnée de 18 kilomètres (11 milles) ouvre habituellement à la mi-janvier et est fermée à la fin de mars (selon bien sûr l’épaisseur de la glace) et relie l’île St-Joseph, en Ontario et le Drummond Island Yacht Haven Dock, au Michigan. De vieux arbres de Noël, placés à tous les 1/8e de mille, délimitent le chemin, et il y a même des indicateurs réfléchissants pour assurer une traversée nocturne en toute sécurité. Et encore mieux, vous vous trouverez directement sur la boucle de la rive nord dans la région d’Algoma.

Conditions ROUTIÈRES

Bon, vous devez conduire avec votre équipement de motoneige jusqu’à votre destination. Soyez averti, les conditions routières peuvent changer rapidement, dans le nord. Conduire sur ces routes est toujours palpitant—c’est une belle journée ensoleillée, sans aucune prévision de neige, et puis, tout à coup, il y a plein de nuages et vous êtes au milieu de l’effet de lac. C’est l’un des plaisirs de conduire dans le nord. 

Sled pulling truck
Eh oui, c’est une motoneige qui tire un camion! Photo courtoisie de
YourNorthernConnection.com

Les routes sont souvent fermées à cause de tempêtes de neige. La route 17 nord, de Sault Ste. Marie jusqu’à Wawa, peut recevoir beaucoup de neige durant l’hiver; la route est fermée à cause de la visibilité et les déneigeuses ne fournissent pas. Il est sage de se fier aux rapports sur les conditions routières que vous trouverez au Ontario 511 (ministère des Transports de l’Ontario) pour la région où vous vous rendez, sur Twitter (@511ONNortheastern, 511ONNorthwestern, 511Ontario); la Police provinciale de l’Ontario vous donne aussi des mises à jour sur les fermetures de route (OPP Northeast et OPP Northwest Region). 

Aux postes d’essence, informez-vous de l’état des routes plus au nord et demandez ce que les gens qui arrivent du nord en disent. Ce sont de bons indicateurs. Je m’arrête même aux relais routiers et je parle avec les conducteurs de camions, ils ont toujours de la bonne information. À moins, bien sûr, qu’il porte des sandales et un t-shirt dans une tempête de neige et semble vraiment stressé. À ce moment, ça sert à rien de lui poser des questions parce qu’il vient du sud, n’a jamais vu autant de neige et qu’il voyage sur la route 17 en direction de Vancouver avec des pneus-fesses… vous voyez ce que je veux dire. Hahahaha. Des gens comme qui finissent parfois par mettre leur camion en portefeuille à la première pente raide en pleine tempête et forcent la fermeture totale de la route pour tous ceux qui les suivent.

​​​​​​

Elliot Lake Snowbirds Bridge

Ok, c’est à peu près tout ce que vous devez savoir pour planifier votre voyage. Si vous pensez à quelque chose que j’ai pu oublier, dites-le moi sur Facebook. Je veux que les gens aient la meilleure information possible. Je suis tellement chanceux de vivre ici, dans le Nord de l’Ontario et je veux que d’autres motoneigistes passionnés viennent en profiter!

Cliquez ici pour de l’information sur la motoneige dans le Nord-Est ontarien

Cliquez ici pour de l’information sur la motoneige dans la région d’Algoma, en Ontario

Cliquez ici pour de l’information sur la motoneige dans le Nord-Ouest de l’Ontario

EN ANGLAIS - Click here for Part 2: How to Get the Most Out of Your Ontario Snowmobile Trip

À propos de Luc Levesque

Luc Levesque, AKA The Groomer Guy, is an avid snowmobiler from Dubreuilville, Ontario. He has been grooming snowmobile trails for 17 years.

Tous les articles

La basse-terre de la baie d'Hudson en images

Camper avec son chien en Ontario

Conseils de pro et bonnes adresses

5 sentiers de patin à essayer absolument

Une super tendance d'hiver

Les lieux de choix pour voyager avec un chien

En Ontario, Toutou est le bienvenu!

Motoneige en Ontario : où louer et acheter

La liste complète des concessionnaires, locateurs et ateliers

Trois recettes de banique

parfaites pour le camping

Les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs en images

5 parcours de vélo à découvrir cet été

Terrain varié, routes tranquilles et sentiers fluides : le Nord vous appelle.

Guide de planification d'une aventure en traîneau à chiens

Une expérience enivrante

Pêche au saumon

Les meilleurs sites à essayer en Ontario

Guides de pêche au saumon en Ontario

Du plaisir (en français) clé en main!

Les plus belles plages du nord de l’Ontario

Compilation du meilleur, d'est en ouest

Guide gourmand de la forêt boréale

Observez, sentez, touchez, goûtez.

Les meilleurs parcours canotables de l'Ontario

Votre liste vient de s'allonger.

Les impressionnantes formations de glace du lac Supérieur

Un phénomène spectaculaire

Duchesnay Falls : randonnée idéale

Des cascades sans fin à photographier

Destinations de pêche au saumon en Ontario

4 suggestions canon

Comment photographier les aurores boréales

Sheri Minardi livre ses conseils

À vélo sur les traces des explorateurs

La véloroute Voyageur de l'Ontario

Pour voir des aurores...

il faut prendre la route du Nord!