À la découverte des mille et une merveilles du Sleeping Giant

Explorez l’un des parcs les plus époustouflants du Canada

Niché sur la péninsule Sibley, avançant depuis la berge nord du lac Supérieur face à Thunder Bay, le parc Sleeping Giant s’étend sur 244 kilomètres carrés. Ses paysages naturels, parmi les plus célèbres du Canada, se composent de basses terres, de falaises, de vallées et de plateaux côtiers.

De loin, on dirait un géant allongé sur le dos, les mains croisées sur la poitrine et les pieds pointant vers le ciel... d’où son nom évocateur. De plus près, vous découvrirez un parc aux mille et une merveilles, où la flore et la faune sont d’une incroyable richesse, en arpentant ses sentiers pittoresques jusqu’à des points de vue imprenables.

L’accès au parc provincial Sleeping Giant se fait par l’est, en quittant la route 11 pour emprunter Pass Lake Road (route 587). À partir de là, le trajet n’est plus très long : à travers la forêt, vous enjamberez des rivières et longerez des lacs jusqu’à l’entrée des visiteurs.

Maintenant, l’exploration vous attend! Les possibilités ne manquent pas : vous pouvez sillonner le réseau de sentiers pittoresques s’étendant sur plus de 100 kilomètres, partir en randonnée avec un guide à travers la nature, et faire du bateau ou encore du vélo. Tout le monde trouvera un itinéraire qui lui convient, du sentier Plantain d’un demi-kilomètre au sentier Kabeyun, le plus long du parc, qui couvre 40 kilomètres. Toutefois, le sentier Top of the Giant (2,7 km) reste peut-être le plus prisé, l’effort étant récompensé par la vue spectaculaire qui s’offre aux randonneurs intrépides depuis le belvédère Thunder Bay.

Au cours de vos randonnées à pied ou en vélo, vous traverserez des paysages aux caractéristiques géologiques spectaculaires, dont le fameux « Sea Lion » et le havre Tee, et vous découvrirez la végétation du parc dans toute sa diversité. On y trouve de nombreuses plantes, comme la fougère-de-l’autruche, l’aster à grandes feuilles, la ronce parviflore, le cèdre de l’Est, le pin blanc et plus de 23 espèces d’orchidées. Avec un peu de chance, vous pourrez même apercevoir une malaxide des marais ou un petit orchis à feuille ronde, deux des espèces les plus rares en Ontario.

Les forêts boréales abritent également une faune abondante : cerf de Virginie, orignal, loup, renard, lynx, amphibiens, reptiles et plus de 200 espèces d’oiseaux, dont 75 nichent de manière certaine dans le parc. On peut y entendre les chants mélodieux de la paruline à tête cendrée, de la mésange à tête noire et du troglodyte mignon. Les ornithologues amateurs ne voudront pas manquer l’occasion de visiter l’Observatoire d’oiseaux de Thunder Cape, à l’extrémité sud de la péninsule, pour profiter des connaissances des experts locaux.

Vu la superficie du parc, il est judicieux de rester plusieurs jours en séjournant dans l’un des quelque 240 emplacements de camping. Camping sauvage, camping automobile, camping de groupe, chalets : vous avez l’embarras du choix et les réservations sont possibles auprès de Parcs Ontario.

Depuis votre emplacement de camping, vous pourrez facilement vous rendre au centre d’accueil du parc, situé dans le terrain de camping du lac Marie Louise, qui propose des expositions interactives sur l’histoire de la péninsule Sibley. En ce moment, vous pouvez y admirer une maquette de la mine Silver Islet, en lien avec la légende du Sleeping Giant. D’après les Ojibwa, ce « géant endormi » incarne l’esprit des eaux profondes appelé « Nanabijou », qui s’est pétrifié lorsque les « hommes blancs » ont appris l’emplacement de la mine.

Vous pouvez également profiter du parc provincial Sleeping Giant lors d’une excursion Hike ‘N Sail Lake Superior Adventure, une expérience typiquement ontarienne. Vous naviguerez sur le plus grand lac d’eau douce du monde, des îles Welcome à la baie Sawyer, derrière la tête du géant, avant de partir en randonnée en pleine nature.

Quelle que soit la formule choisie pour découvrir ce parc légendaire, cette expérience restera gravée à jamais dans votre mémoire.

À propos de Greg Smart

Greg Smart est un voyageur passionné qui aime explorer de nouveaux horizons, vivre des expériences uniques et partager les récits  de ses aventures à l'étranger.

Tous les articles

Tarte au sucre, tartelette au beurre

Quelle est la différence ?

Le beau grand concours de rédaction

du beau grand Nord de l'Ontario

L'érablière Ferme côte d'érables

Rendez-vous des sucres à Hanmer!

Festivals francos en Ontario : un calendrier

On a déjà des dates pour 2024!

10 choses formidables à voir et à faire à Sudbury

Des entreprises touristiques francophones partout en Ontario

S. Firmin Monestime, premier maire noir élu au Canada, à Mattawa

Il était chic et bon vivant; Noir et francophone.

L'Halloween à Sudbury

Vivez les frayeurs de l’Halloween à Sudbury!

Le langage coloré des Franco-Ontariens

Expressions franco-ontariennes à connaître

Une région culturellement bouillonnante!

Les manifestations culturelles en français dans le Nord-Est

Cinq raisons de tomber en amour

avec l'Ontario français!

Des fromages savoureux et remarqués!

La Fromagerie Kapuskoise fait de l'effet...

Prêts à vous accueillir!

Les hôtels du Nord et la COVID-19

Parcours touristique sur les traces de Jocelyne Saucier

Canotage dans la région de chalets de l’Ontario

Pagayez dans le Moyen-Nord de l’Ontario paré des couleurs de l’automne

La petite séduction dans le Nord ontarien

Pourvoirie Saenchiur Flechey

pour l'accueil et la pêche

Le 25 septembre, on fête en français

et en grand!

Foire automnale à la ferme Anderson

La convergence des chœurs à Sudbury – 37e Festival des Chorales franco-ontariennes