Killarney : une région à pagayer

Adeptes du kayak, par ici!

Municipalité isolée, longtemps accessible seulement par canot ou bateau à vapeur, Killarney est intimement associé au parc provincial du même nom. Traversé de rivières limpides et de lacs aux eaux turquoise, c’est un lieu enchanteur à découvrir en kayak ou en canot.

Établi en 1820 comme poste de traite par un Canadien français, l’endroit vit principalement de tourisme, et pour cause : les amateurs de nature et de plein air ont de quoi se mettre sous la dent ! Les paysages rendus célèbres par le Groupe des Sept défilent sous les yeux contemplatifs des visiteurs.

L’activité nautique y abonde et des entreprises locales proposent la location d’embarcations et des forfaits pour tous les goûts et les niveaux d’habileté. Se faire transporter pour admirer le panorama sans trop forcer ? Partir en autonomie complète, isolé et en se mesurant à la nature sauvage ? Choisissez votre style d’aventure et les détails seront réglés pour vous par des experts qui connaissent les aléas des vents et marée, des spécifications à ne pas négliger.

Bien connu parmi les amateurs du parc, Killarney Outfitters est un pourvoyeur d’aventures en canot-kayak qui se spécialise dans ce genre de forfaits depuis plus de 40 ans. En plus des kayaks de mer, l’entreprise propose ses embarcations dernier cri, les canots Souris ultra légers en kevlar, qui permettent aux aventuriers même au gabarit des plus légers de les transporter sans effort, notamment lors des portages.

S’ajoute aux divers services proposés des menus variés et abondants selon la durée de l’expédition, de l’équipement pour le camping des plus complets, le service de navette aux sites choisis ainsi qu’une planification d’expédition détaillée et personnalisée. Accessible directement sur le site web du pourvoyeur, il suffit de communiquer la durée souhaitée de votre séjour, votre niveau d’expérience, ce que vous désirez voir, et votre plan de voyage sera prêt pour un coût modique. On peut aussi téléphoner sans frais au 1 888 222-3410.

Itinéraires

Voici des routes de kayak suggérées à l’intérieur du parc et leurs attraits principaux. La beauté sauvage des lieux cache une faune abondante que vous vous réjouirez de découvrir : castors, loutres, chevreuils, caribous, ours et loups ainsi qu’une multitude d’espèces d’oiseaux. Une paire de jumelles est de mise dans son sac de voyage.

Killarney : pour un avant-goût de la baie Georgienne
Novice-durée 2 jours ou plus.
Des rochers de granite rose, de hautes montagnes blanches (autrefois plus hautes que les Rocheuses) et une végétation luxuriante font de cette destination un bon choix de vues variées. Plusieurs options d’abris.

Île de Phillip Edward : une petite version de Manitoulin.
Novice – durée 1-5 jours.
L’île se situe à 1 km seulement de la terre ferme mais fait 50 km de circonférence. Une multitude d’îles avoisinantes permet une exploration à son rythme. Plages sablonneuses et rives pittoresques.

Rivière des Français : un coin tranquille
Novice- 2 jours.
Une rivière calme, un paysage magnifique ainsi que plusieurs abris et marinas pour prendre une pause. Excellents sites de camping, particulièrement sur la rive nord de la Baie Georgienne où les routes et les habitations se font plus rares. Un classique de la Baie Georgienne.

Bustard Islands : 600 îles à explorer.
Intermédiaire-avancé- 3-4 jours.
Ce groupe d’îles est un paradis pour le pagayeur plus aguerri. Des paysages classiques de la Baie Georgiennes : rochers de granite, forêts d’érables et pins gris sur fond de ciel bleu. Des courants et de forts vents sont des risques du secteur, c’est pourquoi il est recommandé de maîtriser la pagaie, de connaître les premiers soins et d’avoir une expérience du camping. Sur les îles, les campeurs sont à l’abri des vents et peuvent profiter de conditions de baignade en eau douce inégalées.

Killbear : pour les pros.
Expert-9 jours.
Un itinéraire à défis en terrain isolé et exposé aux éléments. Un plan de 9 jours peut facilement être allongé de plusieurs jours en raison des conditions. Une excellente maîtrise de l’embarcation ainsi qu’une bonne expérience en nature sont requises pour cette route difficile.

Visiter le nord de l’Ontario en canot ou en kayak est un passeport pour le dépaysement. Pour déconnecter de la civilisation et se brancher sur la nature à l’état sauvage, rien n’équivaut la splendeur rustique de ces paysages qui nous transportent dans un lieu où le temps n’existe pas.

À propos de Isabelle Gauthier

 

Isabelle Gauthier a fait des études en photographie professionnelle et œuvre dans le milieu depuis les années 1990. Son amour des mots étant aussi marqué que pour l’image, elle collabore à diverses publications, magazine et journaux, depuis 2007. Passionnée de voyages et de plein-air, elle a arpenté l’Europe, traversé le Canada, respiré l’Indonésie, foulé de ses bottes de randonnée les Rocheuses canadiennes ainsi que l’Alaska et campé hiver comme été à flanc de montagne. Curieuse et enthousiaste, écrire est pour elle un éternel voyage.

 

Tous les articles

La basse-terre de la baie d'Hudson en images

Camper avec son chien en Ontario

Conseils de pro et bonnes adresses

Motoneige en Ontario : où louer et acheter

La liste complète des concessionnaires, locateurs et ateliers

Guide de planification d'une aventure en traîneau à chiens

Une expérience enivrante

Louer une embarcation en Ontario

Carnet d'adresses

Guides de pêche au saumon en Ontario

Du plaisir (en français) clé en main!

ABC de la plaisance en Ontario

5 sentiers de patin à essayer absolument

Une super tendance d'hiver

En vélo à l’île Manitoulin

Guide de préparation simple et efficace

Les meilleurs parcours canotables de l'Ontario

Votre liste vient de s'allonger.

Pêche au saumon

Les meilleurs sites à essayer en Ontario

Duchesnay Falls : randonnée idéale

Des cascades sans fin à photographier

Lac Supérieur :

les plus belles randonnées d’un jour

L’Ontario à vélo — les bons plans

À deux roues, c’est bien mieux!

Les lieux de choix pour voyager avec un chien

En Ontario, Toutou est le bienvenu!

Escapades nature à Sault Sainte-Marie

Voyez la région sous un autre angle

Surf à l'île Manitoulin : à vos planches!

Trois recettes de banique

parfaites pour le camping

Les chutes Agawa

À la recherche du secret le mieux gardé du canyon

Comment préparer des feux d'artifice de A à Z

(et où en voir, aussi)